Augmentez-vous réellement le salaire de vos employés ?

Posté le 11/04/2016

Le 1er mai prochain, le salaire horaire minimum au Québec passera à 10,75$ et à 9,20$ pour les employés à pourboire. C’est l’occasion de se demander… Augmentez-vous réellement le salaire de vos employés ? Reconnaissez-vous l’expérience acquise par vos employés ?

 

Prenons cet exemple basé sur le salaire minimum :

 Le 1er mai 2009, vous avez engagé Vincent au salaire minimum, soit 9,00 $ / heure. Depuis, vous avez appliqué une augmentation salariale standard pour tous vos employés de 2,5 % par année ou rattrapé le salaire minimum lorsque celui-ci était de plus de 2,5 %. Par conséquent, en mai 2016, Vincent gagne désormais 11,02 $ (soit 0,27 $ de plus que le salaire minimum). Si votre augmentation annuelle était plutôt de 2 %, Vincent gagnerait maintenant 10,77 $ (soit 0,02 $ de plus que le salaire minimum).

 

En mai 2016, vous engagez Martine au même poste que Vincent. Vous lui offrez le salaire minimum à 10,75 $. Imaginez maintenant le sentiment de Vincent qui, avec 7 ans d’expérience à votre emploi, gagne quasiment le même salaire que la nouvelle venue.

 

Oui, vous avez appliqué une augmentation annuelle aux salaires vos employés. Cependant, la moyenne des salaires augmente également chaque année en fonction du coût de la vie et du marché. En conséquence, l’expérience acquise par Vincent ne se reflète pas du tout dans sa rémunération.

 

L’exemple utilise le salaire minimum en référence, mais la situation est tout aussi vraie pour un poste débutant à 15 $ ou 20 $ de l’heure. Si votre politique de rémunération interne ne prévoit pas une progression liée à l’expérience, probablement que l’écart entre vos nouveaux venus de 2016 et vos employés engagés il y a quelques années souligne bien peu l’expertise acquise.

 

Les conséquences :

La rétention de vos employés d’expérience : Avec son expérience de 7 ans en poche et la loyauté qu’il aura démontré depuis tout ce temps au même employeur, il y a fort à parier que Vincent pourrait se trouver assez facilement un emploi mieux rémunéré chez l’un de vos concurrents.

 

La motivation et le climat de travail : Tous les employés ne feront pas nécessairement le saut chez un autre employeur. Ceux qui resteront pourraient développer un sentiment d’injustice et d’iniquité. Ils deviendront moins motivés à la tâche et seront réfractaires à aider les nouveaux venus. Prenez alors garde à la qualité de votre climat de travail.

 

En prévision de l’augmentation du salaire minimum, prenez quelques minutes cette semaine pour analyser les salaires de vos employés. Leur rémunération reflète-t-elle la valeur que vous accordez à leur expertise ? Une politique de rémunération à échelle progressive est possible et plus simple à appliquer que vous ne croyez. Prenez le temps de vous informer !

 

 

RH Connexion offre des services de consultation, de conception, de rédaction et de formation en gestion des ressources humaines partout au Québec. Contactez-nous!

Pour partager!

Pour nous suivre!